Aménagement dans le préau des maternelles

Ecole de Noirétable printemps 2012

Nous avons une école toute neuve. Pendant sa construction, toutes les classes ont été placées dans l’école maternelle. Pour trouver la place nécessaire aux algécos, on a dû démolir le jeu des petits et enlever les pneus de leur cour. Depuis, ils n’avaient plus grand-chose pour jouer. La maîtresse a donc eu l’idée de profiter du projet pisé du parc Livradois Forez pour fabriquer des petits jeux pour les maternelles.

La 1ère séance, la maîtresse nous a demandé d’apporter un matériau de construction. Avec M Rebillard nous les avons classés par famille : celle des terres (comme les briques), celle du bois (comme le bardage) , celle de la pierre. Ensuite, on a regardé des photos de paysages .On devait trouver ce qu’on pouvait utiliser pour construire des maisons : de la pierre, de la terre, de la paille et du bois. On utilise les matériaux locaux plus écologiques pour l’environnement car on n’a pas besoin de les transporter.

Lors de la 2ème séance, on avait plusieurs seaux de terre. Certaines avaient des cailloux, d’autres avaient du sable et d’autres pouvaient être modelées car elles avaient de l’argile. Ensuite on a fait des expériences .Quand on met des billes dans une assiette, elles bougent dans tous les sens. Quand on rajoute un peu d’eau .Elle se collent. Dans deux verres percés, on a mis du sable. L’un coulait dans une assiette sèche : ça faisait une dune. L’autre coulait dans une assiette mouillée, le sable s’empilait car l’eau remontait. L’eau fait accrocher les grains. Si on met de l’eau entre 2 plaques de verre, elles se collent.

Lors de 3ème séance, on a mesuré le préau pour fabriquer une maquette. Puis on a fabriqué des bonhommes en terre représentant les enfants de maternelles et des idées de construction de jeux pour leur cour .Avec nos idées, Thomas a fait une esquisse du projet.

La construction : On a fait des briques. Thomas Rebillard nous a appris à coller les briques entre elles avec du mortier. On a mélangé de l’eau de la terre et de la paille. On a fait des boules et on les a jetées dans les branches de noisetier. C’est la technique du torchis . On a fait des bancs, des murs. On a tapé avec une pisoir pour faire un banc de toutes les couleurs .

Conclusion de l’enseignant : Ce projet a permis aux élèves de travailler différentes compétences en géographie et sciences. Il a été enrichissant pour la production d’écrite et le langage. Les élèves ont pris beaucoup de plaisir à la réalisation du projet qui servira surtout à leurs petits frères ou petites sœurs ; ils ont appris que travailler ce n’était pas toujours pour soi mais aussi au profit des autres.

Plus d’informations :http://intra.parc-livradois-forez.org/pise

Maison du Parc naturel régional Livradois-Forez – 63880 Saint-Gervais-sous-Meymont – 04 73 95 57 57